- Cooking for my baby - https://www.cookingformybaby.com -

Mon enfant ne mange rien… ou la néophobie alimentaire


URL de l'article: https://www.cookingformybaby.com/mon-enfant-ne-mange-rien-neophobie-alimentaire/

Copyright © 2017 Cooking for my baby. Tous droits réservés.

Mon enfant ne mange rien… ou la néophobie alimentaire

 Quand un bébé ne mange rien, on stresse, on culpabilise, on se dit qu’on a dû louper quelque chose dans l’étape de la diversification alimentaire. Un bébé qui n’aime pas les légumes, qui n’aime pas les mélanges, les morceaux… et j’en passe, c’est forcément inquiétant ! Mais, connaissez-vous la néophobie alimentaire qui touche plus de 3 enfants sur 4 pendant les premières années de leur vie ?

Mon enfant n’aime rien manger : la néophobie alimentaire, c’est quoi ?

Mettre des mots sur un problème que l’on peut rencontrer avec son bébé, ça fait du bien. Nous sommes tous de très bons parents pour nos enfants, nous faisons tout notre possible pour qu’ils soient heureux et en bonne santé. Alors c’est sûr que lorsqu’arrive le moment de la diversification alimentaire, le stress monte.

Apprendre à un bébé à manger de tout, varié, des légumes, des fruits, des céréales… c’est TRÈS important. Oui, il est primordial d’avoir de bonnes bases alimentaires pour être en bonne santé ! Mais il se peut que votre bébé n’accepte pas ce que vous lui proposez. Pas parce qu’il ne veut pas vous écouter, ni parce qu’il vous annonce d’office qu’il mangera des pâtes et des frites uniquement toute sa vie !

«  J’aime pas ! » « C’est dégoûtant » «  Beurk ! » « C’est vraiment pas bon… »

Si votre enfant n’aime rien manger, refuse presque tous les nouveaux aliments que vous lui proposez et que vous retrouvez ces symptômes dans votre situation lors des repas, alors votre enfant est peut-être dans une étape que l’on appelle la néophobie alimentaire :

    1. Il tourne la tête dès qu’il voit la cuillère arriver
    2. Il refuse d’ouvrir sa petite bouche
    3. Les repas sont long, trèèès longs…
    4. Il refuse tout nouvel aliment sans même avoir goûté
    5. Il déteste quand les aliments sont mélangés, alors il trie et/ou refuse
    6. Il recrache les aliments
    7. Il sent les aliments
    8. Il goûte puis recrache
    9. Il passe beaucoup de temps à toucher avec sa fourchette ou sa cuillère
    10. Il vomit…

Si vous notez une majorité de ces symptômes, ces comportements (ou tous…) chez votre enfant lors des repas, il n’est peut-être pas difficile mais « simplement » néophobe !

La néophobie alimentaire, c’est la peur face aux nouveaux aliments, la peur de l’inconnu dans l’assiette.

Les enfants ont besoin d’être rassurés, de se sentir en sécurité. L’arrivée de nouveaux aliments peut donc être perçue comme une trop grande aventure pour un enfant, il se sent obligé de sortir de son confort alimentaire avec le peu d’aliments qu’il connaît déjà, mais qui lui conviennent parfaitement sans avoir besoin de plus.

La néophobie alimentaire, ça arrive quand ?

Il n’est pas obligatoire qu’un enfant passe par cette étape, mais il est dit que 3 enfants sur 4 rencontrent cette phobie des nouveaux aliments pendant leur croissance. Plusieurs facteurs peuvent être la cause de l’arrivée de cette néophobie : Déménagement dans une nouvelle maison, rentrée à la crèche / à l’école, disputes fréquentes à la maison ou séparation des parents… un changement brutal ou des situations traumatisantes peuvent en effet provoquer chez l’enfant ce besoin de rester sur ses acquis et il n’accepte alors plus la nouveauté qui lui fait tant peur.

Attention, il ne faut pas confondre avec de petits passages de maladie, qui peuvent durer quelques jours ! (J’en parle ici)

Mon enfant ne veut rien manger, je pense qu’il est néophobe, que faire ?

Il faut savoir que cette étape est passagère. Cette étape peut arriver entre les 18 mois et les 10 ans de l’enfant environ. Elle peut durer plus ou moins longtemps, mais vous pouvez bien évidemment aider votre bébé à la traverser et à l’atténuer, voire même l’éliminer totalement !

Un enfant qui passe un bon moment voudra recommencer, et attendre ce moment avec impatience. Commencez par faire des repas de votre enfant des moments festifs, joyeux, où tout le monde est heureux de manger de bonnes choses !

Votre enfant ne semble pas aimer les haricots verts ? Pas de problème, on essaye de trouver une recette différente, on lui présente sous différentes formes (par exemple ici j’ai transformé mes haricots verts en gnocchis. Une façon plus fun de voir les légumes verts pour les enfants réticents !).

Les enfants nous imitent. Ils se basent sur nous, nous sommes leurs modèles ! Un enfant qui voit ses parents se régaler devant lui sera davantage tenté de découvrir ces aliments qui plaisent tant à ses parents.

Montrez à votre enfant que ce n’est pas grave. Il cherche juste à rester dans son confort, vous faites ce que vous pouvez pour le rassurer, mais n’insistez surtout pas… au risque de le faire vomir et de faire des moments de repas des moments de torture pour lui !

Un enfant qui a fait l’effort de goûter à un aliment alors que cela fait plusieurs semaines voire plusieurs mois qu’il refuse : c’est un pas ÉNORME ! Félicitez-le, montrez lui que vous êtes fier de lui pour lui donner envie de recommencer 🙂

Non, passer du temps en cuisine n’est pas qu’une corvée. Montrez à votre enfant dès le plus jeune âge comment sont les aliments avant transformation, dites-lui d’où ils proviennent, comment on les travaille, ce qu’ils peuvent nous apporter de bon, avec quels autres aliments les marier : faites le participer en cuisine ! Cela ne peut que lui donner envie d’en savoir plus et de passer à la dégustation 🙂

Pour conclure sur la néophobie alimentaire…

Si vous pensez que votre enfant traverse actuellement cette étape, rassurez-vous, il n’est pas seul. Montrez-lui que tout va bien, rassurez-le, faites des moments de repas des moments joyeux, et surtout N’INSISTEZ PAS S’IL N’EN VEUT PAS ! Aidez-le à traverser cette étape de néophobie alimentaire le plus sereinement possible en lui montrant que vous êtes là pour l’aider à la traverser 😉

De nouveau, n’hésitez pas à en discuter avec votre pédiatre.

Pour aller plus loin, Sophie, Orthophoniste, a souhaité nous parler des troubles de l’oralité, cliquez-ici pour en savoir plus et trouver des solutions !

Mon enfant ne mange rien… ou la néophobie alimentaire